La NASCAR, c'est quoi ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La NASCAR, c'est quoi ?

Message par Steph le Mer 08 Oct 2014, 09:56

Comme certains le savent déjà, ma soeur (Virginie, qui est inscrite sur le forum) et moi avons eu le plaisir de passer trois semaines au Etats-Unis en septembre dernier. Durant ce magnifique séjour, nous avons vécu énormément de choses et je me suis dis que nous pourrions partager avec vous les quelques journées en rapport avec l’automobile et en quelque sorte avec Toyota. Notre séjour a en effet été marqué par 4 expériences NASCAR qui resteront éternellement gravées dans nos têtes.

INTRODUCTION : La NASCAR, c’est quoi ?

La NASCAR, c’est d’abord le sport mécanique le plus populaire aux Etats-Unis. C’est même le deuxième sport le plus populaire du pays derrière le football américain mais devant le basketball et le baseball. Le championnat comporte 36 courses qui ont lieu presque chaque semaine entre février et novembre. La très grande majorité des courses est disputée sur ovale puisque seulement deux courses le sont sur circuit routier.
Vu d’Europe, on raille souvent ce championnat en pensant qu’il s’agit seulement de pilotes qui tournent en rond en ne sachant que braquer à gauche. Mais la NASCAR c’est bien plus que ça et c’est avant tout une discipline tournée vers les fans et qui se veut très accessible.

Je suis le championnat depuis 2006, période à laquelle la Formule 1 me décevait au plus haut point. Depuis, je regarde toutes les courses et j’ai été séduit par la vision américaine du sport auto.

Avec Virginie, on a assisté à notre première course de NASCAR en 2011 à Dover, Delaware. C’était notre premier séjour aux Etats-Unis et ça avait été une des meilleures journées de nos vacances. Depuis, Virginie est devenue fan également et c’était donc une obligation de retourner assister à une course lors notre nouveau séjour là-bas. Finalement, on a fait bien plus que cela et on a décidé de vous faire partager notre expérience.

PARTIE 1 : Course de nuit à Richmond

La première course à laquelle on a décidé d’assister est celle de Richmond en Virginie. C’est une ville située à deux heures de route au sud de Washington, DC. On est arrivé sur le circuit aux alentours de 15h. Manque de chance, un gros orage a éclaté au moment où on entrait sur le parking. Il faut savoir qu’en NASCAR, on ne court pas sous la pluie et encore moins lors des courses sur ovale : c’est beaucoup trop dangereux.
Comme d’habitude, l’organisation américaine est incroyable. Les parkings sont très bien indiqués, la police est là pour nous aider et pour nous guider. Une fois l’averse terminée, on prend la direction du circuit. L’ovale de Richmond étant considéré comme un short track (une piste courte - 1,2 km), on décide d’en faire le tour à l’extérieur. On aperçoit les campements des fans avec barbecue, bières, musique et une super ambiance très décontractée. C’est une des constantes aux Etats-Unis : on ne se prend pas trop la tête. On aperçoit aussi les motor-homes des pilotes : eh oui, ils ne dorment pas à l’hôtel !



A la fin de notre tour de circuit, on se retrouve dans l’espace des fans où on trouve tout le merchandising dédié aux pilotes, les stands des sponsors et les stands des trois constructeurs engagés en NASCAR : Chevrolet, Ford et … Toyota ! Les voitures de courses sont exposées et on peut même monter dans certaines d’entre elles. Les constructeurs en profitent aussi pour présenter leurs modèles de série. C’est d’ailleurs très intéressant de voir Toyota communiquer sur sa production aux Etats-Unis. Sur chaque voiture, il y a un bandeau sur le pare-brise pour indiquer dans quelle usine est assemblée la voiture : « Built in Texas » par exemple.





On s’était bien renseigné avant de partir en vacances et on avait découvert que Toyota réservait un espace pour ses clients. Pour accéder au stand, il fallait présenter la clé d’une voiture de la marque. On avait donc prévu le coup et j’avais emmené la clé de ma … GT86 !





Je présente donc ma clé aux jolies hôtesses et nous voilà VIP chez Toyota : ça nous était jamais arrivé en Europe ! Et là surprise : petit repas gratuit. Chips, hot-dog, boisson, etc… On s’assoit donc quelques minutes pour manger quand une miss Toyota nous annonce l’arrivée d’un pilote pour une séance de questions-réponses. Il s’agit de Denny Hamlin, pilote de la Toyota FedEx numéro 11… un des meilleurs de la discipline.

On se regroupe donc autour du stand et on doit être au maximum 100 personnes. Pas de bousculades, tout le monde rigole et l’ambiance est top ! Avant l’arrivée du pilote, la miss Toyota propose un petit jeu au public avec à la clé, la possibilité de donner un objet qui sera à coup sûr dédicacé par Denny Hamlin. La première question qu’elle pose nous fait toujours sourire quand on y repense : Qui a fait le plus de chemin pour venir aujourd’hui ?
Quelques américains lèvent la main. Certains viennent d’Indiana, état qui n’est effectivement pas juste à côté. Puis on lève la main en disant qu’on vient de France. La miss Toyota pense d’abord ne pas avoir bien entendu. Elle vient vers nous pour être sûre. Tout le monde dans le public est surpris. Ils n’ont pas l’habitude de voir deux jeunes français assister à une course de NASCAR. Les deux personnes devant nous nous laisserons même passer pour nous approcher plus : ils nous ont dit : « Allez-y, nous on l’a déjà vu hier »… Ces pilotes sont vraiment disponibles pour les fans.
Un gars de chez Toyota vient alors vers moi pour me demander quel objet je voudrais faire dédicacer. Comme un con, je réponds mon t-shirt. Il me dit alors qu’il aime bien ma casquette. J’avais complètement oublié que je portais une casquette « Toyota Hybrid » officielle de l’équipe WEC. Je lui donne donc ma casquette. Elle est maintenant signée par Denny Hamlin.

Petite parenthèse car cette casquette est maintenant chargée d’histoire. On s’était fait violemment agresser l’année dernière (en 2013) à Spa-Francorchamps à cause de cette casquette que deux jeunes avaient voulu me voler. J’avais dû être opéré du genou et je n’avais pas pu conduire pendant 3 mois (je venais juste d’acheter ma GT86). J’avais aussi dû reporter ces vacances aux Etats-Unis qui étaient à l’origine prévues pour l’année dernière. Aujourd’hui, cette même casquette est signée par un des meilleurs pilotes de NASCAR lors du voyage qu’on a finalement pu réaliser. Belle revanche sur le sort !



La miss Toyota continue à poser quelques questions du genre : « Qui a le plus de miles sur sa Toyota ». Plusieurs américains lèvent la main. L’un d’eux donne 314 000 miles. Et à ce moment là, je suis surpris de voir que tous les autres baissent la main. Personne n’a mieux et personne n’essaie de tricher.

Enfin, un petit garçon fête ses 8 ans ce jour-là. La miss Toyota l’invite donc sur la petite scène pour que chacun lui chante « Happy birthday ». Et il est ensuite amené dans le camion Toyota pour rencontrer Denny Hamlin en privé. J’en ai des frissons. Je n’arrive pas à y croire par rapport à toutes les expériences que j’ai vécu en Europe (Formule 1, WRC, etc…).

Finalement Denny Hamlin arrive sur scène. Là encore, on est très surpris. Il arrive avec deux stylos en main prêt à signer des autographes. La séance de questions-réponses est très intéressante. On doit être à 5 mètres du pilote et le public peut poser ses questions. Il nous dira d’ailleurs qu’il est content que la course ait lieu de nuit à cause de la température dans les voitures. Il faisait en effet entre 35 et 40 °C cette semaine-là sur l’est des Etats-Unis. Selon lui, la température atteindra 60°C dans la voiture lors de la course. Cela aurait été 75°C si la course avait eu lieu en journée.



La séance de questions-réponses terminée, Denny Hamlin descend de la scène à la rencontre des fans. Il commence par notre côté et signe le t-shirt de Virginie. Trop impressionné sur le moment, j’oublie de demander si on peut prendre une photo avec lui. Alors qu’il est déjà 3-4 mètres plus loin, je demande au gars de chez Toyota si ce serait possible de prendre une photo avec Denny. Le gars va alors voir Denny Hamlin, lui dit qu’on vient de France et là surprise Denny revient sur ses pas, se met à côté de nous et le gars de chez Toyota nous prend en photo. Denny nous remerciera même d’être venu : c’est le monde à l’envers. Smile



Il est alors temps de continuer notre chemin à travers les différents stands. On apercevra successivement le King Richard Petty, Aric Almirola et Greg Biffle, puis on arrive chez Chevrolet où le pilote le plus populaire de la discipline, Dale Earnhardt Jr, termine sa séance de questions-réponses suivi par Kurt Busch. En l’espace d’une ou deux heures, on aura croisé plusieurs pilotes parmi les plus connus.











On passe rapidement dans les stands de merchandising pour acheter des casquettes puis on se présente au contrôle de sécurité pour entrer dans l’arène ! Et là c’est toujours aussi impressionnant de voir l’intérieur du circuit. Ça paraît immense alors qu’on est seulement sur un short-track. Imaginez à Daytona ou à Charlotte… Pour la course, on sera situé dans le virage 4, au niveau de l’entrée des stands avec une vue imprenable sur tout le circuit.
C’est là un des gros avantages des ovales sur les circuits routiers qu’on connait en Europe : de n’importe où dans les tribunes, on peut suivre toute la course sans jamais perdre de vue les voitures.





Il est 19h et c’est l’heure du cérémonial d’avant course. On ne va pas vous mentir, c’est certainement un des moments qu’on préfère. Ça commence par la présentation des pilotes qui effectuent ensuite un tour de circuit sur la benne d’un pick-up. On continue avec la prière suivie de l’hymne national américain à la fin duquel des avions militaires survolent le circuit et un parachutiste arrive avec un drapeau américain géant. C’est un moment chargé d’émotions et le respect qui se dégage de ce moment est incroyable.





Puis vient le moment de la phrase la plus célèbre du sport automobile aux Etats-Unis : « Drivers, start your engine ». Avant on disait : « Gentlemen, start your engines ». Mais depuis deux ans, une femme est présente en NASCAR : Danica Patrick.

Pas de départ arrêté en NASCAR. Les voitures font d’abord quelques tours derrière la voiture de sécurité avant de se lancer pour 400 tours. Au ralenti, les V8 de 850ch sont déjà très bruyants mais c’est encore supportable. Par contre, dès que les voitures sont lancées, le bruit est tout simplement ahurissant… surtout dans une arène entourée de tribunes métalliques.









Après avoir vu un tiers de la course depuis nos places en tribunes, on décide de descendre pour faire un tour de la piste. C’est une des particularités de Richmond (ce n’est pas faisable sur tous les circuits), on peut faire le tour de la piste pendant la course et sous drapeau vert. La seule règle, c’est de toujours continuer à marcher et ne pas s’arrêter trop longtemps. On est alors derrière le grillage, à 2 ou 3 mètres seulement des voitures qui atteignent les 300 km/h. Le bruit à cet endroit-là, surtout dans la ligne droite arrière, est inimaginable. Autant être clair tout de suite : on n’a plus ça en Europe depuis longtemps. Tout tremble même notre corps et nos tympans. C’est simple, avec Virginie, c’était impossible de se parler. Même en criant à quelques centimètres de l’oreille de l’autre, on entendait presque rien.







En marchant le long de la piste, il y a tellement de vent qu’on doit retenir nos casquettes. On sent aussi des bouts de gomme nous percuter. Et le plus impressionnant, c’est de voir furtivement dans les voitures : on aperçoit le casque des pilotes et le mouvement de leurs bras sur le volant.
Et voir les voitures sortir du virage 2 et venir frôler le mur extérieur alors qu’on est 2 mètres derrière, c’est juste hallucinant ! On a mis 45 minutes à faire le tour en prenant notre temps mais quel pied ! Un des meilleurs moment que j’ai vécu lors d’une course auto ou moto !

Après cette expérience, on remonte en tribune pour regarder le dernier tiers de la course. C’est finalement Brad Keselowski qui remporte la victoire et qui nous gratifiera de superbes donuts et d’un tour d’honneur, drapeau américain à la portière !



Les tribunes se vident rapidement mais à notre grande surprise, la piste est ouverte au fans. On a donc la chance de pouvoir marcher sur la piste. On en profite pour faire quelques photos. La piste est extrêmement collante et je pense que c’est ce qu’on appelle le dépôt de gomme. On est aussi très impressionné par l’inclinaison des virages. C’est loin d’être les plus inclinés de la saison mais c’est déjà très dur à grimper. On ressort de la piste au niveau de la ligne de départ/arrivée. Il est maintenant temps de retourner au parking et de prendre la route du retour.





Là encore, l’organisation est au top surtout que la sortie du circuit se fait en pleine nuit : il est plus de minuit. Et pas de bouchons alors qu’environ 100 000 personnes ont assisté à la course. Il nous faut une demi-heure pour rejoindre notre petite maison en plein coeur de la Virginie. On passe vite sous la douche histoire d’enlever les bouts de gommes coincés dans nos cheveux et il est déjà presque 2h du matin quand on se couche. Il nous faudra presque deux jours pour que nos oreilles arrêtent de bourdonner. Mais ça en valait le coup !



Nascar - Richmond from Stéphane Bitterlin on Vimeo.



Prochaine étape : Chicago !

PARTIE 2 : NASCAR Event à Chicago
PARTIE 3 : La course de Chicago
PARTIE 4 : Prise en main d'une NASCAR de 650ch


Dernière édition par Steph le Mar 18 Aoû 2015, 15:14, édité 8 fois

Steph

Messages : 974
Date d'inscription : 29/05/2013
Age : 30
Localisation : Strasbourg

http://www.driving-tech.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La NASCAR, c'est quoi ?

Message par mackie07 le Mer 08 Oct 2014, 10:38

Magnifique reportage, on s'y croirait !
Merci pour le partage !!

_________________
BRZ phase 1 World Rallye Blue : que du bonheur !

mackie07

Messages : 3239
Date d'inscription : 13/08/2013
Age : 42
Localisation : Quelque part...

Revenir en haut Aller en bas

Re: La NASCAR, c'est quoi ?

Message par Steph le Mer 08 Oct 2014, 10:41

mackie07 a écrit:Magnifique reportage, on s'y croirait !
Merci pour le partage !!

Merci Mackie.
Je mettrai la suite en ligne dans les prochains jours Wink

Steph

Messages : 974
Date d'inscription : 29/05/2013
Age : 30
Localisation : Strasbourg

http://www.driving-tech.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La NASCAR, c'est quoi ?

Message par vassim le Mer 08 Oct 2014, 13:06

Super reportage !

On peut discuter du peu d’intérêt technique de la discipline et le coté plus spectacle que sportif, mais au moins les américains savent faire la promotion des sports mécaniques !

_________________
Free the GT86 ! FLZN6 Member.

vassim

Messages : 2984
Date d'inscription : 03/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La NASCAR, c'est quoi ?

Message par nico68 le Mer 08 Oct 2014, 14:05

C'est sur que techniquement c'est dépassé mais niveau spectacles tu vis la course comme jamais d'apres ce reportage bravo à toi ça donne envie d'y aller !

nico68

Messages : 62
Date d'inscription : 08/03/2014
Age : 37
Localisation : Mulhouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La NASCAR, c'est quoi ?

Message par vassim le Mer 08 Oct 2014, 14:17

Bah les gros V8 ca reste sympa, il n'y a pas forcément besoin de plus. On voit bien ce que ca donne quand c'est inutilement hyper technologique comme en F1, avec les bidules electriques, les drs ect.

Par contre niveau pilotage c'est mince, que du virage a gauche, quasiment tous les pilotes sont a bloc des machines, c'est surtout la tactique, l'état des pneus, la quantité de carburant et le bol qui font la différence.

Ils ont quelques courses sur les circuits routiers cependant, que je trouve bien plus sympa car la part du pilotage est plus grande dans le résultat.

_________________
Free the GT86 ! FLZN6 Member.

vassim

Messages : 2984
Date d'inscription : 03/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: La NASCAR, c'est quoi ?

Message par PSYCO le Mer 08 Oct 2014, 14:22

Super retour !!! merci pour ce partage goodjob

PSYCO
Modérateur

Messages : 3306
Date d'inscription : 02/12/2012
Localisation : Région Lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Re: La NASCAR, c'est quoi ?

Message par Steph le Mer 08 Oct 2014, 14:23

Niveau pilotage c'est bien plus compliqué qu'il n'y paraît.
Tous les ovales ne sont pas les mêmes. Il y en a de toutes les tailles et avec des inclinaisons différentes.
C'est quelque chose de très different au niveau du pilotage. Mais je ne dirais pas plus simple.
J'ai pu prendre le volant d'une de ces voitures (ce sera dans un prochain récit) et je confirme que c'est ultra physique et très specifique comme conduite.

_________________
Vous ne voulez manquer aucune course de Formule 1, WRC, WTCC, WEC, Moto GP, World Superbike, IndyCar, NASCAR Sprint Cup Series ! Télécharger Racing Cal sur l'App Store

Steph

Messages : 974
Date d'inscription : 29/05/2013
Age : 30
Localisation : Strasbourg

http://www.driving-tech.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La NASCAR, c'est quoi ?

Message par Heckle le Mer 08 Oct 2014, 19:11

Merci Steph (et Virginie pour les photos) , super reportage.

Heckle

Messages : 949
Date d'inscription : 08/04/2013
Age : 48
Localisation : proche Colmar

Revenir en haut Aller en bas

Re: La NASCAR, c'est quoi ?

Message par RDX le Mer 08 Oct 2014, 19:39

Merci pour le partage, très intéressant, et jolie photos ! goodjob

_________________
"La vitesse n'a jamais tué personne. L'arrêt brutal, c'est ça qui fait mal." J. Clarkson

RDX

Messages : 313
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 27
Localisation : Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: La NASCAR, c'est quoi ?

Message par Steph le Jeu 09 Oct 2014, 10:45

Merci les gars. J'essayerai de mettre la suite dans les prochains jours (ce ne sera pas aussi long, je vous rassure Wink)

_________________
Vous ne voulez manquer aucune course de Formule 1, WRC, WTCC, WEC, Moto GP, World Superbike, IndyCar, NASCAR Sprint Cup Series ! Télécharger Racing Cal sur l'App Store

Steph

Messages : 974
Date d'inscription : 29/05/2013
Age : 30
Localisation : Strasbourg

http://www.driving-tech.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La NASCAR, c'est quoi ?

Message par Sharki le Jeu 09 Oct 2014, 11:00

Sympa , merci pour le partage.

Du coup , les possesseurs de la sœur jumelle de la GT86, la Scion FR-S aux USA, ils avaient pas accès au stand VIP Toyota ? Laughing

_________________
Hachi-neuneu.

Sharki

Messages : 1206
Date d'inscription : 14/05/2013
Age : 29
Localisation : 06

http://www.autourdurhum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La NASCAR, c'est quoi ?

Message par Steph le Jeu 09 Oct 2014, 11:02

Sharki a écrit:Sympa , merci pour le partage.

Du coup , les possesseurs de la sœur jumelle de la GT86, la Scion FR-S aux USA, ils avaient pas accès au stand VIP Toyota ? Laughing

Si si, j'aurais dû être plus précis Smile
C'était pour les clients Toyota, Lexus et Scion

Steph

Messages : 974
Date d'inscription : 29/05/2013
Age : 30
Localisation : Strasbourg

http://www.driving-tech.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La NASCAR, c'est quoi ?

Message par Bidegaimberry le Jeu 09 Oct 2014, 12:06

le Nascar comme la F1 c'est un sport mécanique très technique, tans dans les stand, que au volant, respect a tous les pilotes pour leur concentration, technique et leur physique. Wink

un vieux film de Nascar avec Tom Cruise: Jour de Tonnerre Cool

_________________
vivre à fond ses passions Twisted Evil 
demain sera peut être trop tard Crying or Very sad 

Bidegaimberry

Messages : 771
Date d'inscription : 02/03/2014
Age : 28
Localisation : 64. PAYS-BASQUE

Revenir en haut Aller en bas

Re: La NASCAR, c'est quoi ?

Message par Steph le Jeu 09 Oct 2014, 14:18

Bidegaimberry a écrit:le Nascar comme la F1 c'est un sport mécanique très technique, tans dans les stand, que au volant, respect a tous les pilotes pour leur concentration, technique et leur physique. Wink

un vieux film de Nascar avec Tom Cruise: Jour de Tonnerre Cool

C'est effectivement un film à voir pour ceux qui ne connaissent pas

Steph

Messages : 974
Date d'inscription : 29/05/2013
Age : 30
Localisation : Strasbourg

http://www.driving-tech.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La NASCAR, c'est quoi ?

Message par Virginie le Ven 10 Oct 2014, 00:19

Steph a écrit:C'est quelque chose de très different au niveau du pilotage. Mais je ne dirais pas plus simple. .
La preuve c'est que des pilotes habitués aux circuits routiers en Europe ou aux Etat-Unis se sont essayés à la Nascar mais n'ont pas forcément réussi à percer.

Steph a écrit:J'ai pu prendre le volant d'une de ces voitures (ce sera dans un prochain récit) et je confirme que c'est ultra physique et très specifique comme conduite.
Et c'est qui qui a encore plus de respect pour Danica maintenant ? lol!

Virginie

Messages : 326
Date d'inscription : 19/08/2014
Localisation : Strasbourg

http://www.virginie-bitterlin.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La NASCAR, c'est quoi ?

Message par Steph le Ven 10 Oct 2014, 09:44

Virginie a écrit:Et c'est qui qui a encore plus de respect pour Danica maintenant ? lol!

Oui gros respect pour Danica Patrick surtout vu son gabarit

Steph

Messages : 974
Date d'inscription : 29/05/2013
Age : 30
Localisation : Strasbourg

http://www.driving-tech.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La NASCAR, c'est quoi ?

Message par Morlish Veed le Dim 12 Oct 2014, 14:25

Merci pour ce partage. J'ai pris beaucoup de plaisir a te lire.
J'ai essayé de suivre la Nascar, mais j'y arrives pas. Tout comme les 500 miles d'indianapolis. Pour moi, aucun intérêt.

Par contre y aller, comme tu le fais, j'adorerais. L'ambiance a l'air énorme!!!

_________________
Morlish Veed  --   Toyota GT86  --  Tangerine

Morlish Veed

Messages : 1323
Date d'inscription : 13/08/2013
Age : 26
Localisation : Lure 70 / Dijon 21

Revenir en haut Aller en bas

Re: La NASCAR, c'est quoi ?

Message par Steph le Dim 12 Oct 2014, 15:56

Merci à tous pour vos retours. Ça nous fait plaisir et on est très content de pouvoir partager cette expérience avec vous. Comme promis, voilà la deuxième partie sur quatre au total.

PARTIE 2 : NASCAR Event à Chicago

On est maintenant à Chicago quelques jours après la couse de Richmond. On savait qu’un évènement NASCAR était organisé au centre-ville pour lancer le Chase. Le Chase fait office de playoffs pour la NASCAR. Les 26 premières courses du championnat représentent la saison régulière et les 10 dernières forment le Chase où cette année on garde les 16 meilleurs pilotes de la saison régulière pour se disputer le titre.

On commence donc notre journée par une promenade le long de la célèbre Chicago River. Arrivés au niveau de Michigan Avenue, on aperçoit les drapeaux de Sprint, le sponsor titre de la NASCAR. On décide donc d’y faire un petit tour puisqu’on est juste à côté. L’évènement est sponsorisé par Toyota et le constructeur en a donc profité pour à nouveau exposer des voitures de courses mais aussi ses voitures de série. Ce sont en fait les mêmes qu’on a pu voir à Richmond.






Au détour d’une barrière, j’aperçois des caméras de télévision et quelques journalistes. Je reconnais rapidement Nicole Briscoe, qui est journaliste pour ESPN et qui est en train d’interviewer Joey Logano, un des meilleurs pilotes de la saison. On approche et on est surpris de voir qu’il n’y vraiment pas beaucoup de monde autour d’eux. On assiste à la fin de l’interview en étant à quelques mètres à peine.
Quand Joey Logano se lève, je m’approche doucement, je lui dis qu’on vient de France et je lui demande si on peut faire une photo ensemble. Il me sourit et il me dit « Oui, bien sûr ». C’est Virginie qui prend la photo. Il signe encore quelques autographes, fait quelques photos puis repart dans un superbe Chevrolet Suburban noir.







Un peu plus loin, on aperçoit le trophée de la Sprint Cup qui sera remis au champion de cette année. Apparemment, il est possible de se prendre en photo avec. Un responsable officiel de la NASCAR est à côté et en nous voyant, il nous demande si on veut qu’il nous prenne en photo à côté de la coupe. Bien sûr qu’on veut. Je lui donne donc mon iPhone et il nous remercie pour notre soutien. On lui dit qu’on vient en fait de France et il nous remercie alors en rigolant pour notre soutien international. Il était apparemment, lui aussi, très content de voir que la NASCAR peut intéresser au-delà des États-Unis.




Au passage, on lui demande si d’autres pilotes vont venir faire une interview avec ESPN. Il nous dit que c’était le dernier et que d’autres étaient là avant, notamment Kurt Busch et Jeff Gordon, quatre fois champion. Là, Virginie est dépitée puisque Jeff Gordon est son pilote favori. Very Happy
Il nous indique cependant que les 16 pilotes qualifiés pour le Chase, donc en gros, les meilleurs pilotes du championnat, seront présents dans l’après-midi. On en prend note avant de continuer notre visite du centre de Chicago.

Début d’après-midi, on passe à l’Apple Store pour recharger un peu mon iPhone. En ressortant de la boutique, Virginie tient la porte à un homme très grand et moustachue. On ne le reconnait pas tout de suite mais il s’agit en fait de Mike Helton, qui n’est autre que le Président de la NASCAR. Dommage c’est trop tard. Il est déjà entré dans la boutique et on se voit mal aller le déranger.

Il est temps pour nous de retourner à l’évènement NASCAR si on veut avoir une chance d’apercevoir les pilotes. On se positionne derrière les barrières et l’attente est très agréable puisqu’on a la chance de rencontrer Mark, un fan américain de NASCAR et de sport automobile en général. C’est lui qui engage la conversation et il est, lui aussi, très surpris de voir que la NASCAR est suivie à l’étranger et que les courses sont visibles en direct chaque semaine. Il nous raconte qu’il est déjà allé à Daytona et à Indianapolis. Il nous conseille d’ailleurs d’aller un jour sur le Brickyard car selon lui le circuit est exceptionnel !
On échange aussi sur les différents pilotes, sur les différences entre la France et les Etats-Unis. Il nous parle du TGV qu’il adore (petite dédicace à Kitsune). Au final, on passe plus d’une heure à discuter avec lui. C’était vraiment un super moment.

Avant l’arrivée des 16 pilotes du Chase, la NASCAR fait monter sur scène quelques jeunes pilotes dont les rookies de la Sprint Cup, avec entre autres Kyle Larson, qui remplace cette année Juan Pablo Montoya. Ils ont entre 16 et 20 ans mais maîtrisent déjà très bien les rendez-vous médiatiques.



Quelques minutes avant l’arrivée des pilotes, on sort notre t-shirt « France loves NASCAR ». Il est presque immédiatement remarqué par quelques journalistes sur place dont une photographe qu’on avait déjà vu à Richmond. Elle sort alors deux places VIP qui nous permettraient de rentrer dans une zone réservée. Mais la zone étant déjà bien remplie et puisqu’on a une bonne position, on préfère rester à notre place. Mais on la remercie quand même chaleureusement pour son geste. Le caméraman de la NASCAR nous remarque aussi et nous filme avec notre t-shirt. On a alors l’honneur de passer sur l’écran géant en plein centre de Chicago. Very Happy







Puis les pilotes arrivent et sont introduits un par un par Rutledge Wood, le présentateur de Top Gear USA. Ils sont hyper décontractés, tapent dans la main des fans et signent quelques autographes.










Ils sont ensuite tous sur scène à quelques mètres de nous pour répondre aux questions de Jamie Little, journaliste pour ESPN. Ça nous fait vraiment drôle de voir en vrai tous ces pilotes et tous ces journalistes qu’on voit chaque semaine à la télévision.













Les pilotes rigolent et blaguent entre eux. Ryan Newman, qui n’est pas le pilote le plus athlétique du championnat, arrive même sur scène avec une tranche de pizza et un coca. Il plaisantera d’ailleurs avec Rutledge Wood sur le fait qu’il se considère plus en forme que Jimmie Johnson, 6 fois champion, et un des plus athlétiques, mais qui a terminé la course précédente déshydraté.
On passe vraiment un bon moment avec des pilotes disponibles pour les fans et très décontractés. Ça fait plaisir à voir. Ils terminent leur apparition en distribuant tous des casquettes aux fans. On n’arrivera malheureusement pas à en attraper une mais c’est pas grave : on a pu voir de très près les meilleurs pilotes de la discipline et ça, ça n’a pas de prix.



Il est alors temps de prendre le chemin du retour alors que la nuit tombe sur Chicago. La ville est magnifique et commencent à s’illuminer. On a encore passé une superbe journée au Etats-Unis.







Prochaine étape, la course de Chicago qui avait lieu quelques jours plus tard. Et là, on a pu visiter les garages, marcher sur la pit lane et suivre la course depuis l’infield, l’intérieur du circuit.

Steph

Messages : 974
Date d'inscription : 29/05/2013
Age : 30
Localisation : Strasbourg

http://www.driving-tech.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La NASCAR, c'est quoi ?

Message par Steph le Mer 22 Oct 2014, 20:57

PARTIE 3 : La course de Chicago

Une semaine s’est écoulée depuis la course de Richmond. Après quelques jours passés à Chicago, il est temps pour nous de prendre la route en direction de Joliet pour notre deuxième course de NASCAR en l’espace d’une semaine. On arrive sur le circuit aux alentours de 9h00 et comme à Richmond, on suit les très bonnes indications pour accéder au parking. C’est pas trop compliqué, le circuit est au milieu de la campagne et on se gare dans les champs autour de l’ovale. Pour rejoindre l’entrée principale du circuit, on grimpe dans un School Bus jaune. Il faut d’abord qu’on retire nos billets sur place puisqu’ils sont un peu spéciaux : ils vont nous permettre d’accéder à l’infield (l’intérieur de l’ovale), aux garages et aux stands.

Les billets en poche, on se dirige vers l’intérieur du circuit où un espace nous est réservé. On nous propose des boissons gratuites et on s’inscrit pour la visite guidée des garages. Assis à table, on assiste à une séance de questions-réponses présentée par la Miss Sprint Cup Kim Coon et avec comme invité Kevin Harvick. C’est toujours aussi étonnant d’apercevoir en vrai des personnes qu’on voit depuis des années à la télévision.

Après cette petite pause, direction la voie des stands où on peut marcher librement. On peut même se tenir à l’endroit où s’arrêteront les voitures pendant la course pour leurs arrêts aux stands. Les équipes sont d’ailleurs en train de préparer le matériel informatique, les outils et les pneumatiques. Les premières voitures sont amenées sur la grille et on est juste à quelques mètres de celles de Ryan Newman, de Brian Vickers et de Danica Patrick. C’est vraiment très impressionnant de voir toutes ces voitures d’aussi prêt.













La visite des garages débute à 11h et on se rassemble donc à l’entrée où les organisateurs nous donnent à chacun un casque audio pour bien entendre notre guide. Et là, on en reste bouche baie avec Virginie. On accède vraiment au saint des saints. Les garages sont sur notre gauche où quelques équipes travaillent encore sur les voitures. Et à notre droite, on a les magnifiques camions des équipes alignés à la perfection. Quelques mécanos font même un barbecue pour midi. Tout d’un coup, on tourne la tête et on croise Kevin Harvick qui marche tranquillement dans les garages et qui signe quelques autographes. J’en viens à me demander combien d’autographes ces pilotes doivent signer dans une journée.







Au détour de notre visite, on aperçoit la Chevrolet n°88 de Dale Earnhardt Jr, encore sur les chandelles, et on voit que d’autres voitures sont en train de passer les inspections avant d’être amenées sur la grille. En tant que spectateur, on a accès à tout, rien n’est caché. On peut même voir les officiels de la NASCAR mesurer le châssis et peser la voiture. Les mécanos poussent les voitures au milieu du public sans qu’aucune barrière ne limite les fans. La visite des garages n’aura pas durer plus d’un quart d’heure mais ça valait vraiment le coup.









Etape suivante, le briefing des pilotes. On n’a pas pu entrer à l’intérieur de la salle mais on a attendu la sortie des pilotes à côté de leurs voiturettes de golf. Ils utilisent tous ces petits véhicules pour se déplacer sur l’ovale. On a eu l’occasion d’en apercevoir plusieurs : Denny Hamlin, Kyle Busch, Tony Stewart, Ryan Newman, Dale Earnhardt Jr, Carl Edwards, Danica Patrick, Ricky Stenhouse Jr, etc…











Il est maintenant temps pour nous de prendre le repas de midi. Là encore, avec ces billets, tout est pris en charge. Buffet à volonté avec burger, hot-dogs, salade, et boissons. On prend le temps de s’assoir et de se reposer un peu. L’après-midi va être longue…

Avant le début de la course, on se positionne derrière le stand de Kyle Busch, pilote de la Toyota Camry n°18 et poleman de la course. C’est de là qu’on assistera au départ. On voit toute l’équipe se mettre en place : les mécaniciens terminent les derniers préparatifs et le chef mécano monte sur la passerelle. Je porte depuis le matin mon T-shirt « France loves NASCAR » et un gars le remarque : il le prendra même en photo.

C’est l’heure de la cérémonie d’avant course avec le même rituel qu’à Richmond. L’hymne national est toujours aussi beau et respecté, et on a de nouveau droit aux survol des avions militaires.



Les voitures ne tardent pas à démarrer et on est vraiment ravi de retrouver le son de ces V8. Les pilotes sortent des stands derrière la voiture de sécurité et juste devant nous. Le départ est donné peu après 13h et on suit les premiers tours de course depuis le bout de la ligne des stands.





Après quelques dizaines de tours, les ravitaillements sous drapeaux vert débutent. On est juste derrière le stand de Kyle Busch et on voit ses mécaniciens se préparer. Ils enfilent leurs casques, attrapent les pneumatiques et préparent la bonbonne d’essence. La Toyota numéro 18 arrive quelques secondes plus tard. L’arrêt ne dure que 12 ou 13 secondes et les mécaniciens s’affairent à une vitesse incroyable : deux mécaniciens sont chargés des roues avant et deux autres des roues arrières. Il faut serrer et desserrer 5 écrous par roue. Finalement, la voiture repart dans un beau crissement de pneu qui laissera de belles traces sur la piste.





Après cet arrêt au stand, on décide d’arpenter l’infield et de faire le tour à l’intérieur de la piste. C’est un monde assez différent de ce qu’on a pu connaître en tribune. Les fans qui se trouvent à l’intérieur de l’ovale sont généralement présents pour les 3 jours de l’évènement et peuvent y accéder avec leurs campings-car, motorhomes, bus et autres pick-up. Ils sont donc souvent assis sur les toits des véhicules pendant la course. A côté, il font cuire leurs grillades et alignent les glacières avec bières et sodas. Les enfants s’amusent sur les pelouses en même temps qu’ils regardent la course. L’ambiance est extraordinaire. J’ai l’impression que tout le monde nous regarde passer. Il faut dire que je porte mon t-shirt « France loves NASCAR » ce qui surprend pas mal de monde. On a même le droit à quelques pouces levés et à beaucoup de sourires mais impossible de vraiment discuter avec les gens à cause du bruit des moteurs.





On continue à marcher à l’intérieur des virages 1 et 2. Les voitures passent juste au-dessus de nous. C’est la grosse différence par rapport à la vue en tribune : dans les virages, on est en-dessous des voitures qui passent dans les virages relevés à 18°. L’impression de vitesse est extraordinaire et bien plus importante que depuis les tribunes.





Dans la ligne droite arrière, on a une très belle vue sur tout le circuit et sur les tribunes principales situées à l’opposée. Qu’est-ce qu’on est bien à ce moment-là : le soleil brille, pas un seul nuage à l’horizon, l’ambiance est parfaite, les voitures défilent à plus de 320km/h et le bruit des V8 est ahurissant. On aime aussi découvrir toutes les « inventions » des fans américains pour rendre leur week-end plus agréable. Certains ont créé un énorme porte-bouteilles où ils accrochent leurs bouteilles de bière vides… et il y en a plusieurs dizaines d’accrochées. D’autres ont placé des sièges pivotant sur une planche de bois, ce qui leur permet de suivre la course sans vraiment se retourner.









On continue en direction des virages 3 et 4 qui ramènent vers la ligne d’arrivée. A ce moment-là, on essaie de faire un FaceTime avec nos parents et ça marche… merci AT&T. C’est juste extraordinaire de pouvoir les voir en direct à l’autre bout de la planète. Ils sont en train de regarder la course en France sur ABMoteurs mais bien entendu impossible de leur parler, toujours à cause du bruit des V8. Je leur fait quand même vivre un peu la course en filmant la piste et les voitures qui passent à quelques dizaines de mètres de nous.



Pendant ce temps-là, Virginie en profite pour faire quelques photos. Comme elle est fan de Jeff Gordon, elle portait depuis le matin sa caquette avec le numéro 24 bien visible. À un moment, je vois un homme lui faire signe d’approcher. En fait, le gars était lui aussi un grand fan de Jeff Gordon et il a remarqué sa casquette. Il lui a donc proposé de lui laisser sa place pour qu’elle puisse prendre quelques photos dans un superbe endroit encore plus prêt de la piste.



Arrivés derrière les stands, on décide de retourner le long de la ligne droite arrière pour assister à la fin de course. La voiture de sécurité devra intervenir plusieurs fois dans les 30 derniers tours et à chaque relance, on a eu le droit à une magnifique bagarre entre Jeff Gordon, Kyle Larson, Kevin Harvick et Brad Keselowski. Ils étaient roues contre roues pendant plusieurs tours. C’était vraiment très impressionnant.

Au final c’est à nouveau Brad Keselowski qui a gagné la course au grand désarroi de Virginie qui a vu Jeff Gordon terminé deux fois deuxième en l’espace d’une semaine. Mais ne vous y trompez pas, ça n’arrive pas souvent qu’un pilote gagne deux courses de suite. Chaque week-end, entre 15 et 20 pilotes sont capables de gagner à la régulière. C’est aussi ça la NASCAR.

Avant de quitter le circuit, on décide de faire un dernier crochet par les stands. Et là, nouvelle surprise, on peut marcher juste derrière les emplacements des équipes pendant qu’elles rangent le matériel. Tout va très vite et tout est organisé pour être efficace. Moins de 2h après la fin de la course, les premiers camions des équipes quittent le circuit.
En marchant le long des stands, un responsable de la sécurité nous voit et a surtout remarqué mon T-shirt. Il me donne alors quelques écrous qu’il a ramassé sur la piste et qui proviennent d’une des voitures. Il me dira que cela vient de la Toyota de Kyle Busch mais on ne saura jamais si c’était vrai. Smile



Il est temps de reprendre le School Bus pour regagner le parking et notre belle Toyota Camry blanche, même si celle-la n’a pas 850ch. Manque de bol, cette fois il y a de gros embouteillages pour sortir du parking. C’est la première fois que ça nous arrive à une course de NASCAR. On décide donc d’attendre à côté de la voiture en profitant du couché de soleil sur l’Illinois.

A côté de nous, un jeune gars est dans son pick-up en train d’écouter de la musique country. Il attend aussi que ça se dégage pour pouvoir partir. Au bout de quelques minutes, il s’approche de nous et engage la conversation, il n’a pas tout de suite remarqué qu’on était français. Au final, on restera plus d’une heure à discuter avec lui. Ça restera pour nous un excellent souvenir de notre séjour là-bas. On a discuté de beaucoup de choses différentes. De course automobile bien sûr, il était déjà plusieurs fois à Indianapolis, d’automobile en général, c’est un grand fan de Chevrolet, mais aussi de sujets divers et variés. Il était par exemple très surpris que deux jeunes qui travaillent comme nous aient la possibilité de prendre 4 semaines de vacances à notre âge. On lui a dit qu’en France, on avait tous droit à 5 semaines de congés payés. Il a mis quelques minutes à nous croire. Smile Cette capacité des américains à rompre la glace et à engager la conversation nous surprendra toujours. C’est pas quelque chose qu’on voit couramment chez nous.

On prend une dernière photo avec notre ami avant de remonter en voiture. Il nous reste une heure de route pour regagner l’hôtel mais sur le chemin du retour on traverse des coins magnifiques accompagnés d’un couché de soleil extraordinaire. Quelle journée… !!



Petite vidéo de la course :

Nascar - Chicago from Stéphane Bitterlin on Vimeo.



Dernière édition par Steph le Sam 08 Nov 2014, 11:12, édité 1 fois

Steph

Messages : 974
Date d'inscription : 29/05/2013
Age : 30
Localisation : Strasbourg

http://www.driving-tech.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La NASCAR, c'est quoi ?

Message par Steph le Mer 05 Nov 2014, 23:28

Partie 4 : Prise en main d'une NASCAR de 650ch

Après quelques jours passés en plein milieu de l’Iowa, on est de retour à Chicago pour les derniers jours de nos vacances. Mais il nous manque encore un petit quelque chose pour rendre cette expérience NASCAR vraiment complète : monter à bord des voitures. En ce samedi matin ensoleillé, on reprend donc la route en direction de Joliet pour participer à la Richard Petty Experience. Cette équipe de NASCAR, créée par le plus grand champion de la discipline, propose régulièrement des stages sur différents circuits du championnat. Et par chance, ils sont à Chicago une semaine après la course de Sprint Cup.

En arrivant à Joliet, on est surpris de voir les abords du circuit complètement vides. On a plutôt l’habitude de voir les tribunes noires de monde et les champs remplis de voitures. On se dirige alors vers l’entrée principale du circuit située derrière les grandes tribunes. Là, on préfère demander à un gardien si on est au bon endroit mais ce n’est pas le cas. Il nous redirige alors vers la porte numéro 5, au nord du circuit. Quelques minutes plus tard, on découvre que cette porte permet d’entrer librement dans l’infield en traversant le tunnel sous les virages 3 et 4. On se gare juste derrière les garages qu’on a pu visiter une semaine plus tôt.

Virginie a prévu de faire la Ride-Along Experience qui consiste à faire 3 tours à côté d’un pilote professionnel. De mon côté, j’hésite à faire la Driving Experience qui consiste à faire 6 tours de circuit au volant de la voiture. Finalement, Virginie me convainc et puis ce n’est pas tous les jours que j’aurai cette chance.

On se présente à l’accueil situé dans la remorque d’un camion pour demander s’il y a encore des places de disponibles pour rouler puisqu’on avait pas réservé. On nous dit qu’il faut aller voir Miss Katy dans le media center qui nous confirme avec le sourire qu’il y a encore une place pour 9h30. Je rempli donc les formulaires et montre mon permis de conduire. Comme toujours aux Etats-Unis, la photo surprend étant donné que c’est la même depuis mes 16 ans alors que les américains doivent régulièrement renouveler leurs permis de conduire. Après cette nécessité administrative, j’enfile ma combinaison de pilote et on prend place dans la salle de briefing. C’est tout simplement la salle de presse où ont lieu les interviews des pilotes après la course.



Le briefing dure environ 45 minutes et commence par une vidéo de présentation. Notre chef-mécano nous explique ensuite tout ce qu’il faut savoir pour rouler en sécurité et profiter pleinement de l’expérience. Des cônes et des marques sont positionnés sur la piste pour faciliter les trajectoires et repérer les points d’accélération et de décélération. Il nous explique d’emblée qu’on n’utilisera pas les freins sauf pour le retour au stand. Les mains doivent être positionnées à 10h15 et par conséquent, la main gauche est légèrement plus haute pour pouvoir tirer sur le volant dans les virages. On a aussi droit à un chapitre sur la sécurité qui est pris très au sérieux. A la fin du briefing, on essaie nos casques et le chef-mécano nous précise qu’on sera en communication radio permanente avec l’instructeur assis à côté de nous. Il est temps de prendre la direction de la pit-lane où nous attendent les voitures : elles font 650 chevaux.





L’expérience commence par une séance photo en combinaison et à côté de la célèbre voiture n°43 du King. Ensuite, direction les sièges en bord de piste pour attendre son tour : je ne passerai que dans les derniers.







11h15 : c’est l’heure. On m’appelle au micro, j’enfile mon casque et je me dirige vers la Chevrolet n°10. Pour monter à bord, c’est pas aussi simple que dans une voiture de série puisqu’il n’y a pas de porte : il faut passer par la fenêtre. On commence par passer la jambe droite, puis on s’assoie sur le rebord en se tenant au toit, avant de passer la jambe gauche et de se laisser glisser dans le cockpit. Finalement c’est plus facile qu’il n’y paraît. Une fois à l’intérieur, je me sens vraiment bien assis et très en sécurité, quoiqu’un peu nerveux. Je fais la connaissance de Ricky, mon moniteur pour ces quelques tours de piste. Je lui dis que je suis français et comme d’autres, il est très surpris de l’apprendre. Pendant qu’un mécanicien vérifie la voiture, on discute NASCAR et course automobile. Il me dit qu’étant donné que je suis français, je devrais bien m’en sortir avec l’embrayage et le levier de vitesse. Je rigole et j’espère qu’il a raison : je n’ai pas vraiment envie de caler au départ avec Virginie qui est en train de filmer. Smile









Le mécanicien nous fait signe que tout est OK et Ricky me demande d’accélérer légèrement pour qu’il puisse démarrer le moteur. Et là, quel son et quel bruit ! On ne se lasse jamais d’un bon gros V8. Cette fois ça y est : je ne peux plus reculer et mon coeur bat de plus en plus vite. Pour démarrer, Ricky me rappelle de stabiliser le régime moteur à 3000 tours par minute et de relâcher doucement l’embrayage. La voiture commence à bouger et on est avance dans la voie des stands où je dois rester en première à 3000 tours par minute. Une fois la ligne de sortie franchie, je passe la deuxième dans le virage 1, en restant sur la partie plate, puis la troisième à la sortie du virage 2 et enfin la quatrième dans la ligne droite arrière. C’est le moment de monter sur l’ovale et d’entrer dans le virage 3 avant de prendre de la vitesse dans la ligne droite avant.



Les trajectoires sont vraiment très importantes mais extrêmement difficiles à maîtriser. Quand on est dans la ligne droite arrière, on frôle le mur à l’extérieur de la piste avec pour moi une vitesse maximum de 230 km/h. En arrivant sur le virage 3, on relâche l’accélérateur, ce qui provoque un ralentissement équivalent à un freinage d’urgence dans nos voitures de série. Dès l’accélérateur relâché, on plonge vers l’intérieur du virage en allant chercher la ligne blanche au pied de l’inclinaison. C’est bien plus dure qu’il n’y paraît : il faut tirer vraiment fort sur le volant pendant que la force centrifuge pousse la voiture vers l’extérieur. Et c’est vraiment un sentiment exceptionnel d’entrer dans le virage à cette vitesse. Dès le milieu du virage, au passage du virage 3 au virage 4, on recommence déjà à accélérer progressivement en laissant la voiture nous emporter vers l’extérieur et vers le mur. Là encore, c’est une drôle d’impression de voir le mur s’approcher si vite.

La ligne droite avant est quant à elle assez difficile et Ricky m’avait prévenu. C’est difficile car ce n’est pas vraiment une ligne droite. Il faut donc tourner tout en sachant que l’inclinaison de la piste est moindre que dans les virages. On doit donc faire un gros travail sur le volant pour amener la voiture là où on veut : c’est à dire au milieu de la piste entre le mur extérieur et la pelouse. Et croyez-moi, j’ai plusieurs fois échoué à passer entre les marques posées au sol.



Les six tours de piste sont passés très vite mais c’est quelque chose qui restera graver dans ma tête pour le restant de ma vie. Une expérience incroyable qui m’a permis de bien me rendre compte à quoi sont confrontés les pilotes de NASCAR. Le retour au stand m’a également bien surpris étant donné que la puissance de freinage de la voiture n’est pas très impressionnante. Ricky me dit que c’est normal. Ces voitures sont faites pour aller vite, pas pour freiner. Smile
Je sors finalement de la voiture en étant épuisé et en ayant mal aux bras. Je me rends compte à ce moment-là que conduire une voiture de NASCAR est très physique. La semaine précédente, les pilotes avaient bouclé 267 tours. Ricky me félicite et me dit que j’ai vraiment assuré. De mon côté, je le remercie pour ses conseils et pour son aide. Il a été un très bon moniteur.



Après avoir retiré le casque et la combinaison, c’est au tour de Virginie d’aller prendre place dans une voiture mais cette fois sur le siège passager. Elle enfile donc elle aussi un casque et une combinaison. Après un peu d’attente, elle se dirige vers la voiture avec le sourire. Une femme est là pour l’aider à accéder au cockpit. Elle a la chance de monter dans une Toyota. L’avantage du pilote professionnel, c’est que lui est autorisé à déjà accélérer dans la voie des stands et à monter directement sur l’ovale dans le virage 1. Elle atteindra la vitesse de 265 km/h en étant assis sur le siège de droite donc très près du mur dans les lignes droites. En ressortant de la voiture, elle a la banane. L’expérience a l’air de lui avoir plu. Comme pour moi et en plus de la distance avec les murs, c’est la décélération lorsqu’on lâche l’accélérateur qui l’a le plus surpris.









Notre expérience NASCAR est maintenant complète et on aura vraiment profité à fond de notre séjour aux Etats-Unis pour mieux comprendre cet engouement populaire et cette ferveur qu’on a du mal à ressentir depuis l’Europe. Une chose est sûre, si on a la chance de retourner un jour dans ce si beau pays, on retournera assister à une course de NASCAR.

Richard Petty Experience from Stéphane Bitterlin on Vimeo.


Steph

Messages : 974
Date d'inscription : 29/05/2013
Age : 30
Localisation : Strasbourg

http://www.driving-tech.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La NASCAR, c'est quoi ?

Message par Steph le Mer 05 Nov 2014, 23:36

Voilà, ce petit reportage touche à sa fin ! Merci à tous ceux qui ont pris le temps de le lire.

J'espère que ça vous aura plu et que vous aurez pu découvrir un sport assez méconnu de ce côté de l'atlantique. Et qui sait... peut-être que ça vous aura donner envie d'aller assister à une course si vous avez la chance de voyager aux États-Unis.

Merci encore.


Dernière édition par Steph le Mer 05 Nov 2014, 23:37, édité 1 fois

Steph

Messages : 974
Date d'inscription : 29/05/2013
Age : 30
Localisation : Strasbourg

http://www.driving-tech.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La NASCAR, c'est quoi ?

Message par mackie07 le Mer 05 Nov 2014, 23:37

Congratulations friends !
Fantastic experience inside !


Dernière édition par mackie07 le Jeu 06 Nov 2014, 10:35, édité 1 fois

_________________
BRZ phase 1 World Rallye Blue : que du bonheur !

mackie07

Messages : 3239
Date d'inscription : 13/08/2013
Age : 42
Localisation : Quelque part...

Revenir en haut Aller en bas

Re: La NASCAR, c'est quoi ?

Message par vassim le Mer 05 Nov 2014, 23:53

Très sympa oui.

J'ai un peu de mal a imaginer une caisse de course dont on utilise pas les freins, mais bon.

_________________
Free the GT86 ! FLZN6 Member.

vassim

Messages : 2984
Date d'inscription : 03/06/2014

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Re: La NASCAR, c'est quoi ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 11:31


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum